Foire Aux Questions

Pourquoi avoir choisi de proposer des consultations en ligne ?

Psychologue depuis 2014, j’ai pris la décision, après mûre réflexion et de nombreuses prospections, de m’installer en libéral en ligne en 2016. Ce choix ne s’est pas fait par hasard. Je voulais répondre au plus grand nombre de potentiels patients, être accessible à tous, quelque soit la zone géographique, les moyens de locomotions ou le temps disponible, qui sont souvent des freins empêchant quiconque d’avoir une prise en charge. J’ai pensé aux expatriés qui travaillent dans des pays étrangers et dont la langue ne leur est pas suffisamment familière pour pouvoir se dévoiler librement, à ceux dont l’emploi du temps, comprenant bien souvent travail, transport, vie de famille et vissicitudes, ne leur permet pas de trouver un créneau facilement, à ceux qui se sentent mal à l’aise à la simple idée de se retrouver en face d’un inconnu, comme pour les personnes ayant un trouble de l’autisme ou d’autres, et aussi à ceux qui n’osent tout simplement pas franchir la porte d’un cabinet à proximité, de peur d’être reconnu et/ou juger. Il peut également paraître plus aisé de parler de soi… de chez soi !

Comment se déroule une consultation en ligne ?

Les consultations en ligne se déroule de la même manière qu’en cabinet, à la différence près qu’il y a un écran ou un téléphone interposé. Suite à la prise du premier rendez-vous (webcam, téléphone ou chat) sur la page d’accueil ou sur l’onglet « prendre un rendez-vous », je vous contacte pour vous donner la marche à suivre. Le paiement se réalise par carte bancaire, par Paypal ou par virement bancaire, les deux sont évidemment sécurisés. Ensuite, il vous suffira de vous connecter à l’heure choisie et d’entrer dans l’échange.
L’idéal est d’être équipé d’un ordinateur ou d’une tablette avec caméra pour ceux qui choisissent l’option « webcam » et d’avoir une bonne connexion internet, d’être dans un lieu calme et isolée de toute personne et/ou de tout bruit, avec une bonne luminosité tout en étant confortablement installé.

Les résultats sont-ils les mêmes qu'en cabinet ?

Le fait de consulter un psychologue en ligne peut paraître déroutant, ce n’est pas une habitude encore bien ancrée dans nos quotidiens. Bien que le simple fait de franchir le pas d’un cabinet constitue le début du lien thérapeutique, la prise de contact avec un psychologue en ligne en est un autre. Malgré les apparences, la relation n’est pas plus froide ni plus distante. Au contraire, l’écran interposé permet une plus grande liberté de parole, elle est souvent moins inhibée, plus vraie. D’autre part, faire une consultation depuis un lieu connu et confortable à tous points de vue (chez soi, au travail, en vacances…) permet de se sentir plus à l’aise et se concentrer sur l’essentiel. Enfin, vous n’avez plus besoin de planifier une large plage horaire pour votre consultation (comprenant le trajet, les éventuels embouteillages et les difficultés pour se garer), 45 min suffisent dans votre emploi du temps.

Qu'en est-il du code de déontologie ?

Le code de déontologie est le même pour tous les psychologues, qu’ils exercent en cabinet liberal, à l’hôpital ou à distance (vérifez bien le numéro ADELI de chaque praticien afin d’être sûr qu’il appartient au registre des professionnels de santé). Je suis équipée d’un casque et je suis installée dans un bureau à part de mon domicile. Je rappelle à chaque début de nouvelle consultation que ce qui est dit est strictement confidentiel, seules quelques notes sont prises durant l’entretien afin de garder une trace de ce qui a été dit pour pouvoir reprendre à la prochaine séance.

Quelles sont les modalités de la consultation ? Combien de temps dois-je consulter ?

Les consultations durent en moyenne 45-50 min, comme dans un cabinet classique. Mes tarifs sont relativement moins chers qu’en cabinet (mes séances sont à 50€ quelque soit le mode et 40€ pour du tchat, comptez entre 60€ et 80€ en province, et entre 70€ et 120€ dans les grandes villes). Je peux me permettre des tarifications moins onéreuses du fait, entre autres, de la non location de mes locaux.
La durée de la prise en charge dépend de vos besoins. En effet, vous pouvez n’avoir besoin que de 3 ou 4 séances pour vous sentir mieux, ou de plus de temps, comme 5 ou 6 mois. Cela n’a pas d’importance, chacun évolue à son rythme et en fonction des raisons qui l’ont amenées à consulter.
Vous prenez rendez-vous au moment le plus opportun de la journée pour vous. Rien ne vous oblige à occuper ce créneau toutes les semaines, mais une certaine régularité (à raison d’une fois par semaine ou tous les 15 jours) vous permettra de rentrer plus facilement dans votre thérapie, quitte à devoir espacer les séances lorsque vous commencerez à vous sentir mieux. Des séances ponctuelles après une prise en charge sont également intéressantes afin de faire le point sur votre nouvelle situation.
Afin d’être sûr d’avoir un créneau qui correspond à votre emploi du temps, vous pouvez sans problème réserver vos séances à l’avance. Si toutefois vous avez un empêchement et que vous ne pouvez vous connecter à l’heure du rendez-vous, merci de me prévenir le plus tôt possible afin de pouvoir donner éventuellement ce créneau à un autre patient. Je ne facture absolument pas les séances manquées mais si je constate trop de manquements de la part d’un patient, je me verrai dans l’obligation d’interrompre la prise en charge.

Les consultations psychologiques sont-elles remboursées ? 

La Sécurité Sociale ne rembourse pas les consultations chez le psychologue jusqu’à maintenant, mais beaucoup de mutuelles proposent de rembourser quelques séances par an, à l’instar de : Allianz, AG2R, Adrea, April, MAIF, MGEN, Axa, Groupe RATP, Harmonie Mutuelle, Humanis, Intégrance, LMDE, MAAF, Malakoff Mederic, Matmut, La PRO BTP ….
Je vous invite à contacter votre mutuelle pour en savoir plus. Sur votre demande, une facture vous sera alors remise à la fin de chaque séance afin de la transmettre à votre mutuelle. 

Pourquoi consulter par tchat ?

Il est vrai que la consultation par tchat ne s’apparente pas à une réelle consultation. J’ai toutefois proposé cette option car certaines personnes se sentent plus à l’aise à l’écrit et arrive mieux à se livrer, n’arrive tout simplement pas à exprimer autrement leur problématique ou n’arrive pas à franchir le pas de la prise en charge de vive voix. Chacun a le droit de se livrer, et c’est au psychologue de s’adapter à son patient et non l’inverse.