Stress / anxiété : comment les vaincre?

Différences entre stress et anxiété

Avant de savoir si l’on souffre de stress ou d’anxiété, il est essentiel de définir correctement ces deux termes. En effet, ces notions ne signifient pas la même chose et il faut pouvoir les distinguer

Le stress

Le stress est ressenti lorsque l’on se trouve face à une situation réelle et imminente, et que nous pensons ne pas avoir les ressources suffisantes pour y faire face et/ou que nous voulons réussir à tout prix le défi proposé (je stresse à l’approche d’un examen, je stresse avant de monter sur scène…). Il peut se contrôler, s’apprivoiser, se maîtriser, à condition d’avoir fait un travail en amont dessus, de reconnaître les signes (apparitions somatiques par exemple, comme des palpitations cardiaques, la transpiration, la « boule au ventre » (le stress engendre bien souvent la miction et la défécation, qu’on se le dise !)…) et d’accepter cet état ponctuel. Certains même admettent la notion de « bon stress » qui les pousse à aller plus loin, à rester motiver et à faire ses preuves. Une fois la situation terminée (examen fini, spectacle ovationné), le stress disparaît.

L’anxiété

L’anxiété, quant à elle, est le sentiment d’insécurité permanente, non fondée, généralisée. Elle est soudaine, diffuse et difficilement contrôlable. C’est la sensation d’une crainte dont la cause n’est pas clairement définie et sur laquelle nous n’avons que peu, voire pas, d’emprise. Ce peut être une anxiété ressentie quant à ses enfants, une épidémie, l’avenir, la mort… La personne peut ressentir des bouffées de chaleur, des crampes, des difficultés à respirer, des nausées… Chaque individu a son propre lot de symptômes. Il faut pouvoir identifier au mieux son mal-être, en connaître la raison, même floue, et trouver des astuces pour retrouver son calme. Les phobies représentent une forme d’anxiété. Une anxiété plus intense, plus profonde, peut mener à des crises d’angoisse.

Comparatif entre le stress et l’anxiété

Ressemblances

  • Inconfort, anticipation du danger
  • Les affects négatifs interviennent de la même façon
  • Nervosité, tension, irritabilité
  • Orientation vers le futur, position de défense en lien avec l’anticipation
  • Accompagnement de sensation corporelle (tachycardie, transpiration, tremblement, douleurs dans le ventre)
  • Arousal = mélange de l’hypervigilance et des sensations psychologiques et corporelles

Différences

STRESSANXIETE
Danger focalisé, perçuDanger flou, incertain
Episodique, en rapport avec un événementProlongé, constant car pas de solution
Tension circonscrite, trouve une solutionTension envahissante, pas d’identification ni de solution
Danger identifiéDanger imprécis
Diminution avec atténuation du dangerPersistance
Danger imminent, caractère d’urgenceDanger rarement imminent, vigilance élevée
Ce qui atténue la peur est détectableCe qui atténue l’anxiété est incertain, non efficace
Sensation physique de l’urgenceSensation physique de la vigilance
Caractère rationnel, logiqueCaractère incertain, confus

Comment vaincre mon stress ou mon anxiété?

Que faire lorsque l’on se sent stressé ou anxieux ? Voici quelques pistes qui peuvent vous aider en fonction de votre profil et de la situation rencontrée :

  • en parler, extérioriser, verbaliser ce que vous ressentez, mettre des mots sur ce qui ne va pas, même si la cause vous semble floue.
  • avoir une personne de confiance autour de soi, quelqu’un qui nous sécurise ; ne jamais être seul
  • respirer, prendre de grandes inspirations mais sans se forcer (cela pourrait accroitre ce sentiment d’impuissance si la respiration a du mal à se réguler)
  • s’allonger, quelques minutes à terre sur le carrelage pour casser le rythme ou plus longtemps, confortablement dans son lit, en position fœtus par exemple, et laisser passer la crise
  • sortir, prendre l’air, s’imprégner de la nature, de l’odeur des fleurs ou du chant des oiseaux (l’odorat et l’ouïe sont les deux sens les plus puissants dans la récupération de souvenirs)
  • faire du yoga, de la sophrologie ou de la méditation, hors temps de crise, pour apprendre à maitriser ses émotions
  • réaliser une activité qui nous fait du bien (dessiner, chanter, danser, cuisiner, faire le ménage, courir…)
  • essayer d’avoir des pensées positives, se concentrer sur ce qui va plutôt que sur ce qui ne va pas, apprendre à relativiser
Les commentaires sont fermés.